Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

039_2022_Akira Mizubayashi_ Reine de cœur.
La quat de couv:
En 1939, Jun est étudiant au Conservatoire de Paris. Mais le conflit sino-japonais le contraint à rentrer au Japon. En quittant la France, il laisse derrière lui son grand amour, sa "reine de coeur", la jeune Anna. L'épreuve de la guerre sera d'une violence monstrueuse.
Des années plus tard, Mizuné, une jeune altiste parisienne, découvre un roman qui lui rappelle étrangement le parcours de ses grands-parents, Jun et Anna, qu'elle n'a jamais connus. Bouleversée par la guerre et la folie des hommes, leur histoire d'amour, si intimement liée à la musique, pourrait bien trouver un prolongement inattendu.
Le passé récent du Japon et les atrocités commises au nom de la grandeur nationale, la musique vécue comme ce que l'humanité porte en elle de meilleur, la transmission du passé malgré les silences familiaux, l'amour de la langue française : dans ce roman à la fois émouvant et captivant, Akira Mizubayashi continue d'explorer les thèmes qui lui sont chers.
 
Et aussi.
 
039_2022_Akira Mizubayashi_ Reine de cœur.

Extraits.

« Vous venez d’entendre la Huitième symphonie de Chostakovitch qui date de 1943. C’est une œuvre profondément marquée par les circonstances de l’époque. Elle exprime avec des moyens propres à la musique toute la violence de la guerre et ses effets ravageurs sur le psychisme humain. Écouter la Huitième n’est pas une expérience facile, bien au contraire. Mais cela est nécessaire, me semble-t-il, dans un monde comme le nôtre toujours broyé par des conflits meurtriers, toujours menacé de disparition, alors que nous avons connu par le passé des catastrophes apocalyptiques. »

 

« La musique entière ressemblait à une gigantesque tapisserie de Lurçat où, sur un fond noir peuplé de mille figures de colorations diverses, brillent, de-ci, de-là, comme des signes d'une vie indestructible, d'impalpables étoiles d'un bleu lumineux. »

 

« Un pays en proie à la folie belliciste, au désir d’expansion coloniale, à la politique fanatique d’un État militarisé obligeant tout un chacun à suivre corps et âme la « voie des sujets » désignée par l’empereur, forçant ainsi toute raison et tout esprit critique à s’effacer, à se taire complètement et durablement. »

A mon humble avis.

Un roman qui vous prend tout de suite à cœur. Une écriture fluide et simple mais d'une telle force que l'on ne lâche pas le livre. La beauté de ce roman c'est aussi l'histoire de cette rencontre miraculeuse entre ces amoureux, plongés dans un monde en guerre. L'auteur nous fait connaître un univers ( Japonais ) bien loin de nous . Et puis bien sûr il y a la musique et quelle musique !! Un gros coup de coeur pour cette «Reine de coeur». A lire de suite ….

Tag(s) : #Lectures
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :